«Un éveilleur d’espérance»

sam, 07. jui. 2018

Cette lectrice regrette le départ de l’abbé Miserez.

Un éveilleur d’espérance est passé. Ces gens-là, tels des prophètes, ne font que passer. Ils interpellent, bousculent et donnent envie. Mais ils poursuivent.

Cet éveilleur a pour nom l’abbé Bernard Miserez, curé modérateur de l’Unité pastorale de Notre-Dame de Compassion. «Un simple prêtre du plancher», comme il se définit modestement, donnant ainsi sens à la citation de l’écrivain G. K. Chesterton: «De la vallée, on voit de grandes choses, du sommet du pic, on n’en voit que de petites.» Son intelligence, son intériorité, son amour du beau ont donné à sa parole la force de sa vérité, la résonance de sa profondeur, l’élégance de sa musique. Il nous a rappelé qu’en dépit de notre fragilité humaine nous pouvons construire une communauté…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.