«Un éveilleur d’espérance»

sam, 07. jui. 2018

Cette lectrice regrette le départ de l’abbé Miserez.

Un éveilleur d’espérance est passé. Ces gens-là, tels des prophètes, ne font que passer. Ils interpellent, bousculent et donnent envie. Mais ils poursuivent.

Cet éveilleur a pour nom l’abbé Bernard Miserez, curé modérateur de l’Unité pastorale de Notre-Dame de Compassion. «Un simple prêtre du plancher», comme il se définit modestement, donnant ainsi sens à la citation de l’écrivain G. K. Chesterton: «De la vallée, on voit de grandes choses, du sommet du pic, on n’en voit que de petites.» Son intelligence, son intériorité, son amour du beau ont donné à sa parole la force de sa vérité, la résonance de sa profondeur, l’élégance de sa musique. Il nous a rappelé qu’en dépit de notre fragilité humaine nous pouvons construire une communauté…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...