Assassins ou complices, la Cour tranchera

mar, 10. jui. 2018

Le Ministère public a ouvert une brèche, hier, dans l’affaire de Frasses. Le procureur général n’exclut pas la complicité pour un des accusés, qui a été reconnu coupable d’assassinat en première instance.

DOMINIQUE MEYLAN

Le Tribunal cantonal a repris hier l’examen de l’assassinat de Frasses (La Gruyère du 5 juillet). Sans preuves et avec des aveux qui laissent quelques incertitudes, les juges doivent se prononcer dans un fort contexte de doute. Un homme avait été assassiné en mai 2013 à Frasses devant sa compagne et ses quatre enfants, victime d’un conflit meurtrier entre deux familles d’origine kosovare.

En première instance, deux hommes ont été condamnés à la prison à vie pour assassinat. Ils ont fait appel de cette décision. Après avoir menti et fait preuve d’amnésie pendant toute…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.