Chanter la Gruyère pastorale et ainsi mériter une rue

sam, 07. jui. 2018

Premier volet de notre série d’été sur les rues, avec celle qui porte le nom de Louis Bornet, à Bulle. Un contemporain d’Auguste Majeux, de Pierre Sciobéret et de Nicolas Glasson.

PRISKA RAUBER

On y entre par des gabions. Située dans un quartier résidentiel, la rue Louis-Bornet est calme. Une quiétude toutefois troublée, l’été, par les cris d’enfants. Elle mène en effet à la piscine communale. Ses habitants ignorent souvent en quoi ce Louis Bornet s’est illustré pour pouvoir s’enorgueillir d’une rue à son nom. Parmi les réponses récoltées en ce matin caniculaire: entre de nombreux «aucune idée», un «c’était un écrivain?»

En effet, Louis Bornet était poète. Au milieu du XIXe siècle, il a chanté en patois une Gruyère pastorale dans la revue littéraire L’Emulation (voir ci-contre). On lui…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.