Les conditionnels du Tour

sam, 28. jui. 2018

Pour les passionnés, le Tour se vit souvent au conditionnel. Que se serait-il passé si Ulrich avait attaqué plus tôt, si Pascal Simon ne s’était pas blessé, si Victor Fontan n’avait pas brisé son vélo? Certains millésimes sont frappés de ces interrogations, elles traversent le temps, et l’énoncé d’un millésime du Tour y est encore associé. La victoire de Kubler aurait-elle été possible si les Italiens n’avaient pas quitté le Tour de France après l’agression de Bartali par un spectateur (1950)? Eddy Merckx aurait-il eu les moyens de reprendre sept minutes à Luis Ocana si celui-ci n’avait pas chuté au col de Menté (1971)?

Il est d’autres conditionnels, plus discrets, qui s’effacent au fil des étapes, qui ne prennent que la place d’un entrefilet dans le résumé du Tour, mais qui auraient pu…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un Super Puma en gare de Bulle

Samedi, le trafic ferroviaire a été perturbé en gare de Bulle. «Nous avons engagé un Super Puma pour transporter les mats du futur faisceau de voies dans la zone de Planchy», explique Stéphane Berney, porte-parole de TPF.