Par la seule force du pinceau

jeu, 05. jui. 2018

Notre série culturelle de l’été se penche sur des femmes artistes au destin et à l’œuvre exceptionnels. Début avec la peintre Artemisia Gentileschi (1593-1654): violée et humiliée dans sa jeunesse, elle a gagné son indépendance puis a connu la célébrité par son talent et sa personnalité.

ÉRIC BULLIARD

Elle le saigne comme un porc. Avec un air concentré, à peine un peu distante pour ne pas trop salir sa robe, déjà tachée. La scène provient de l’Ancien Testament et raconte comment la belle Judith sauve sa ville en décapitant le chef de l’armée assyrienne. Artemisia Gentileschi ne se contente pas d’illustrer le célèbre récit, elle y met toute sa rage: elle se représente en Judith et donne à Holopherne les traits d’Agostino Tassi. Son professeur de dessin, ami de son père, qui l’a violée…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...