On bokon dè rèchpè

En patois
En français

Du ke no van pâ-mé grapiyi lè vani, no j’an le bouneu d’avê di balè dzà, mimamin in pyanna, yô no van no promenâ trantylamin le du midzoua, kan i fâ tan tsô.

Kemin chon balè, è bin intrètinyêtè, nouthrè dzà. L’an amènadji di galé chindê intrè lè moureni, lè chyà, lè j’anpê, pu lè grô vouârnyo, lè j’èthuvè, lè tsâno è lè fothi. Ti hou gran j’âbro ke krèchon bi drê, cholido kemin di kolondè dè katèdrâlè. È to chin, l’è la natura ke l’a fê mima. Adon l’è a no dè la rèchpèktâ.

A chi propou: Delon dumidzoua, a la ruva dou chindê yô no j’alâvan, on grô tounyo l’a ateri nouthrè j’yè. Du pye pri, no j’an pu n’in fére l’invantéro: on grô chatsè dè «plachtik» ke krouvâvè on bokon lè richto d’on grô goutâ dè famiye. Di bouêthè, di kornè, di gobelè, on kujinyon dè pan chè ke lè budzon roudjivan dza, di botoyè a demi vudyè, è pu anfin le déchê: le landzè dou piti dêri… bin garni. Inke lè bi chovinyi de na galéja chayête in famiye, ouna demindze du midzoua!

Vo vêdè bin ke lè kayon chon pâ ti ou bouaton!

Anne Marie Yerly

 

Un peu de respect

Depuis que nous n’allons plus grimper dans les rochers, nous avons le bonheur d’avoir de belles forêts, même en plaine, où nous allons nous promener tranquillement l’après midi, quand il fait si chaud.

Comme elles sont belles et bien entretenues, nos forêts. Ils ont aménagé de jolis sentiers entre les mûriers, les sureaux, les framboisiers, et les grands sapins blancs, les épicéas, les chênes et les fayards. Tous ces grands arbres qui grandissent bien droits, solides comme des piliers de cathédrales. Et tout cela, la nature l’a fait elle-même.  Alors, c’est à nous de la respecter.

A ce propos, lundi après-midi, au bord du sentier où nous marchions, un gros objet a attiré notre regard. De plus près, nous avons pu en faire l’inventaire: un gros sac de plastique recouvrait vaguement les restes d’un grand dîner de famille. Des boîtes, des sachets, des gobelets, un quignon de pain sec que les fourmis rongeaient déjà, des bouteilles à demi vides, et puis enfin le dessert, le lange du petit dernier… bien garni. Voici les beaux souvenirs d’une jolie sortie en famille, un dimanche après-midi!

Vous voyez bien que les cochons ne sont pas tous là où ils devraient!

Anne Marie Yerly

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...