Désinvolture

sam, 18. aoû. 2018

PAR CLAUDE ZURCHER

APRÈS L’EFFONDREMENT DU PONT MORANDI À GÊNES,
nous serons tous d’accord: à Fribourg et en Suisse, nous éviterons de faire notre communication sur le thème du «pays qui jette des ponts».
Heureusement, plus personne ne se souvient aujourd’hui du discours de Joseph Deiss, en 2003, intitulé «Fribourg, plus qu’un pont entre les cultures» ou, trois ans plus tôt, quand il prononça «partenaire de l’Europe du Sud-Est, la Suisse jette des ponts». Bref, pour quelque temps, n’en jetons pas trop.

EXPRESSION À BANNIR AUSSI: «Mais t’es bête à manger du foin!» alors que la pénurie de foin se profile en raison de la dernière canicule et qu’elle devient angoissante pour les paysans qui ne savent plus où s’approvisionner.

L’INTERDICTION DE FAIRE DES FEUX EN FORÊT a été levée. Les…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Succès sur toute la ligne pour le Giron des jeunesses de Siviriez

Grâce à une météo enchanteresse, le Giron des jeunesses glânoises s'achève, ce dimanche, sur un succès. «Le cortège de samedi a dû attirer entre 8000 et 10000 personnes, explique Arnaud Maillard, coprésident de l'organisation. J'ai rarement vu autant de monde, même lors des fêtes de musique.»