Femme des années deux mille vingt

sam, 18. aoû. 2018

WOMAN AT WAR. Halldóra Geirharðsdóttir y est extraordinaire, Jóhann Sigurðarson n’y est pas en reste, le film évoque l’Islande jusqu’au bout du Vatnajökull, il touche à l’universel toutefois… la phrase se prononce à voix basse, à moins d’avoir sillonné le pays du Landmannalaugar à la Jökulsárgljúfur, pris des bitures dans les bars de Reykjavik, becté du poisson séché et du þorramatur dans l’unique bouiboui d’un patelin nommé Kirkjubæjarklaustur.

Mais revenons à nos moutons, plus nombreux en Islande que les Islandais à ce qu’il paraît. Le cinéaste Benedikt Erlingsson avait convaincu avec Des chevaux et des hommes, il revient avec Woman at war plus persuasif que jamais. Astucieux, original, léger et profond, son deuxième long métrage capte l’air du temps depuis le fin fond du monde. Halla…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...