Gapany: des regrets malgré la couronne

mar, 07. aoû. 2018

S’il a finalement été le quatorzième et dernier couronné, avec un total de 56,25 points, le lutteur du Club de la Gruyère a longtemps espéré mieux après un départ idéal face à trois couronnés d’association. «J’étais deuxième de la fête après quatre passes et encore en lice pour la finale à la cinquième, contre le couronné fédéral David Schmid (n.d.l.r.: covainqueur de la fête avec Mike Müllestein et Samuel Giger), raconte le Gruérien. Je devais gagner. J’ai donc tout tenté et beaucoup tiré. Je me suis fatigué et mon adversaire en a profité pour me battre à vingt secondes de la fin.»

La couronne s’est alors jouée en sixième passe, contre le tout jeune Lukas Döbeli (20 ans). Un duel conclu par un nul. «J’estime que j’aurais dû gagner, je suis déçu. Mais j’étais vraiment “vidé” après ces deux combats face aux deux couronnés fédéraux argoviens. A l’arrivée, je m’en sors bien.» S’il admet nourrir quelques regrets au vu du scénario de sa journée, Benjamin Gapany s’efforce de retenir le positif. «Il ne m’a pas manqué grand-chose. Titiller les Alémaniques et gagner sur leur terrain constitue la prochaine étape pour moi. Il faut aussi que je croie davantage en moi à l’avenir.» De son côté, Augustin Brodard (Haute-Sarine) n’a pas connu la même réussite dimanche à Bâle. Avec un bilan de trois gagnées pour trois perdues, le Rochois de 24 ans a terminé au rang 12a, à 1,5 point de la couronne. Prochain rendez-vous pour les deux lutteurs gruériens: la Fête cantonale valaisanne, le 19 août prochain à Charrat. «A ma connaissance, il n’y aura pas de lutteurs invités, apprend Benjamin Gapany. Avec ce que j’ai démontré cette année en Suisse romande, je peux être confiant et envisager la victoire finale.»

QUENTIN DOUSSE

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...