L’eau, un bien précieux

La sécheresse actuelle fait remonter à la surface une problématique inquiétante.

Nous venons de subir une période de forte chaleur. En comparaison avec d’autres pays, la Suisse a été moins touchée. Les plus grandes villes du monde et les pays à sécheresse doivent prendre des dispositions draconiennes contre la pénurie d’eau. Plus de deux milliards d’habitants de la Terre sont carrément en manque toute l’année. Des territoires entiers dépourvus d’eau doivent l’acheter ailleurs. L’approvisionnement est même devenu cause de rivalité, voire de conflit. Sans compter les nappes phréatiques desséchées, les énormes pertes de conduites souterraines et surtout les conséquences du réchauffement climatique. L’eau potable sera-t-elle bientôt plus précieuse que le pétrole? Des mesures sont prises pour mieux conserver l’or bleu: transformation de l’eau salée, consommation générale réduite, activités et fabrication de produits de base moins dispendieuses ou usage de l’eau douce réservé exclusivement aux besoins des humains. Réduire et simplifier notre mode de vie ne font pas exception. Bien que la Suisse soit avantagée – elle est la fontaine de l’Europe – il ne faut pas croire qu’elle pourrait être épargnée d’une éventuelle pénurie. Par contre, nous pouvons éviter le gaspillage. La consommation journalière moyenne actuelle (environ 300 litres par personne) devrait tendre à 200 litres au maximum selon Doris Leuthard, conseillère fédérale. En Gruyère, nous avons le privilège de boire une eau d’excellente qualité et de disposer d’un volume suffisant de réserves. Raisons pour ne pas laisser le robinet couler pour rien! Depuis la création de l’univers – n’en déplaise à des scientifiques – la toute-puissance d’en haut arrose à sa guise la Terre entière de cette généreuse manne pour la vie des êtres humains et animaux. Son plan météo pour l’humanité ne correspond pas forcément à celui que l’homme attend, alors qu’il subit à son insu les contrecoups. D’où la nécessité de gérer au mieux l’eau mise à sa disposition. Notre bien-être, ne dépend-il pas de la volonté de respecter cette richesse? Jacky Brandt, BulleTribune libre

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Blessée par une vaste balafre, Bulle reçoit un nouveau cœur

Les Transports publics fribourgeois ont dévoilé hier le visage du futur bâtiment de la gare.

Il accueillera des commerces, des bureaux, des logements et un hôtel 3 étoiles.

Quant au Programme Bulle, ambitieux projet ferroviaire, il va connaître ses premiers chantiers.

JEAN GODEL

Maintenant, on entre dans le concret. Après six ans de gestation, la nouvelle gare de Bulle, déplacée de 500 m vers l’Ouest, se présente sous ses contours quasi d...