Le verre à moitié plein

sam, 04. aoû. 2018

Ce lecteur fait part de ses réflexions philosophiques.

«Quand je sens certains soirs ma vie qui s’effiloche et qu’un vol de vautours s’agite autour de moi, je tâte dans ma poche un caillou ramassé dans la vallée des Rois.» Ces propos tenus par Bernard Dimey hantent mon «caillou» cabossé de multiples aléas. Mais que la vie est belle! Que serions-nous sans tracas? Quelle lassitude serait notre passage furtif en la machine ronde?

Tout perdre, repartir de zéro et savourer les petits riens qui ensoleillent toute journée, même celle des victimes de burn-out ou de dépression (la première affection, un euphémisme, frappe les salariés aisés, tandis que les smicards ne peuvent souffrir que d’une dépression).

Chers lecteurs, le verre est à moitié plein, laissez donc le vide et le néant aux…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Au volant d'une voiture volée, il s'enfuit par les rails

A Bulle, mercredi après-midi, le conducteur d'un véhicule volé a pris la fuite au moment où la police a voulu l'intercepter. Au volant, il n'a pas hésité à emprunter les voies de chemin de fer sur plusieurs centaines de mètres. Il a finalement été interpellé quelques instants plus tard.