Savourer la cité de Gruyères du crépuscule à l’aube

mar, 14. aoû. 2018

Une centaine d’habitants peuplent encore la cité médiévale à l’année. Simone Bouchery-Rime, originaire de la cité, y vit toujours à 75 ans. Reportage.

SOPHIE WOELDGEN

SÉRIE 1/3. A 8 h en ce matin d’août, l’activité des livreurs bat son plein à Gruyères. Les moteurs ronronnent, les restaurateurs s’activent tandis que les habitants sortent de l’étourdissement nocturne. Un homme boit son café assis sur un petit muret situé à l’entrée de la cité. «Hé! Vous êtes une touriste?» me lance-t-il. Une présence non familière interpelle à cette heure-ci. Ou mon apparence est-elle incohérente à ma démarche? «Je suis là pour rencontrer Simone Bouchery-Rime afin d’écrire un reportage sur la vie à Gruyères.»

L’expresso servi, les trente minutes d’avance sur mon rendez-vous me permettent d’entendre une…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.