«Cette fermeture était dans l’ordre des choses»

jeu, 13. sep. 2018

Albert et Marthe Cossy ont été les fidèles exploitants de la laiterie de Botterens – elle a fermé le 31 août – pendant trente-huit ans. Pour la famille et le village, c’est une page qui se tourne, mais sans regrets ni tristesse.

ANN-CHRISTIN NÖCHEL

Marthe a encore des automatismes. Acquis durant ces trente-huit années passées dans la petite boutique de la laiterie de Botterens. Les étagères se sont déjà bien vidées, mais l’odeur du fromage chatouille toujours les narines. Quelques imposants morceaux de gruyère et de vacherin trônent en rois des lieux sur le présentoir. Il reste un «stock à écouler», raconte Marthe Cossy. Elle est ici chez elle puisqu’elle habite au-dessus de la laiterie avec son mari Albert et leurs enfants depuis le 1er mai 1980. «On a pu les élever et les voir…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un physicien gruérien à l’Université d’Oxford

Le Tourain Ludovic Scyboz est entré à la prestigieuse Université d’Oxford. Le physicien de 26 ans y effectuera au moins deux ans de post-doctorat et travaillera avec les meilleurs du domaine. Retour sur un parcours pas comme les autres.

ISAAC GENOUD

Si Ludovic Scyboz a toujours su rester discret, ses exploits sont, eux, restés gravés dans les annales du Collège du Sud, à Bulle. La Gruyère y avait d’ailleurs consacré un article, il y ...