Avec l’allégresse vagabonde

jeu, 13. sep. 2018

A l’occasion de la publication des œuvres complètes de Charles-Albert Cingria, qui s’est achevée cet été, retour sur la trajectoire de cet écrivain sans équivalent dans les lettres romandes.

ÉRIC BULLIARD

C’est un écrivain qui vagabonde et baguenaude, à vélo comme dans les mots. Un érudit joyeux, qui embrasse le monde entier, d’hier et d’aujourd’hui. Dans les lettres romandes et francophones, Charles-Albert Cingria (1883- 1954) demeure un auteur à part, dont la stupéfiante modernité jaillit à chaque digression. La fin de la parution de ses Œuvres complètes permet de le rappeler et de revenir sur cet insaisissable écrivain.
Né à Genève d’une mère peintre, franco-polonaise, et d’un père originaire de Dalmatie et de Constantinople – codirecteur de l’entreprise d’horlogerie Patek Philippe –,…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle dans les Préalpes

Un accident de montagne s’est produit dans la région de la Dent-de-Folliéran, dimanche en fin de matinée. Un homme de 28 ans domicilié dans le canton de Fribourg a fait une chute d’environ 200 mètres et a perdu la vie. Il se trouvait sur l’arête de Galère et cheminait en direction du Vanil-Noir.