En côte, la tête vole au secours des jambes

sam, 08. sep. 2018

La cinquième et dernière étape du Tour du canton a confronté mercredi les cyclistes à un effort particulier: la course de côte. A Hauteville, Adrien Chenaux n’a laissé aucune chance à ses rivaux. Retour sur ce quart d’heure de souffrance, géré d’abord au mental.

QUENTIN DOUSSE

A La Boussanna, presque à l’issue de la route alpestre surplombant Hauteville, une même scène se répète: après le bip, qui sonne la fin du supplice, le silence. Seulement brisé par les respirations haletantes – voire les larmes pour certains – du cycliste en quête d’oxygène. Court mais intense, l’effort a obligé chacun à aller titiller ses limites. C’est à la fois toute la difficulté et le «charme» de la course en côte.

Celle organisée mercredi soir à Hauteville, faisant office de dernière étape du Tour du canton,…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Découverte d’un gigantesque cratère de météorite

Un gigantesque cratère formé par une météorite au Groenland, c’est l’importante découverte d’une équipe internationale de chercheurs, à laquelle l’Université de Fribourg a participé. L’impact a creusé une cavité de 31 kilomètres de diamètre cachée sous un kilomètre de glace. Les scientifiques ont travaillé pendant trois ans pour confirmer leur hypothèse, selon un communiqué ...