Frapper fort et tout de suite

sam, 15. sep. 2018

Les députés exigent que le canton en fasse davantage contre le travail au noir. Et que les moyens nécessaires ne soient pas liés à l’état des finances cantonales.

TRAVAIL AU NOIR. La petite phrase qui a fâché tout le Grand Conseil: «La mise en œuvre des mesures proposées se fera en fonction des disponibilités budgétaires de l’Etat.» La formule est assez courante dans les réponses du Conseil d’Etat. Mais là, on parlait de lutte contre le travail au noir, avec la motion de Jean-Daniel Wicht (plr, Villars-sur-Glâne) et de son ancien collègue Jacques Vial. Et, dans ce domaine, les députés veulent des moyens et tout de suite.

«L’Etat se montre immensément pingre, a pesté Jean-Daniel Wicht. Il ne met actuellement que 180 000 francs pour l’inspectorat des chantiers. Et encore, la moitié est…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Une gravière qui refait surface crée des remous à Botterens

L’ouverture prochaine de la gravière de Champ-Vuarin a surpris de nombreux voisins. A leur demande, une séance d’information aura lieu ce soir avec l’exploitant, Grisoni-Zaugg. L’ancienneté du permis de construire, délivré en 2000, soulève plusieurs questions.