La joie immense de gagner une finale

mar, 11. sep. 2018

Au moment où leur copain a marqué le dernier penalty de la victoire, c’est presque sûr que la joie des jeunes Tourains était aussi grande que celle des derniers vainqueurs de la Coupe du monde de foot. Un tournoi comme le Mémorial Dousse-Morel est l’occasion, pour les apprentis footballeurs, de disputer des finales comme les grands. De se préparer comme des pros, de jouer avec le plus grand des sérieux et d’exulter comme des fous. C’est ce qu’ont vécu les 44 équipes gruériennes qui ont participé à la 33e édition organisée par La Tour/Le Pâquier. «L’ambiance a été excellente durant toute la journée et le fair-play était de mise sur les terrains. De plus, le temps était radieux et aucune blessure grave n’est à signaler», se réjouit Mathieu Bucher, relevant au passage la participation des…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Le club où cohabitent rock, électro, théâtre…

L’Américaine Anna Burch lance ce samedi la saison des concerts d’Ebullition. Tour d’horizon avec le programmateur Thomas Van Daele, qui s’apprête à vivre sa deuxième année à la rue de Vevey.

ÉRIC BULLIARD

Après un premier week-end où se sont succédé une party et une soirée d’improvisation théâtrale, Ebullition retrouve le goût de la musique live ce samedi. «En septembre et en octobr...