En splendeur et en question

sam, 06. oct. 2018

Dix-sept ans après son décès à Rossinière, Balthus a les honneurs de la Fondation Beyeler, à Riehen, le temps d’une rétrospective qui n’occulte pas les questions actuelles sur son œuvre.

CHRISTOPHE DUTOIT

Aussi étonnant que cela puisse paraître, Balthus (1908- 2001) est relativement méconnu en Suisse alémanique. Malgré ses séjours à Berne et au bord du lac de Thoune durant la Seconde Guerre mondiale, le peintre français n’a jamais bénéficié d’une exposition de grande ampleur outre-Sarine. Ce tort est réparé jusqu’au 1er janvier 2019 par la Fondation Beyeler, dépositaire depuis plusieurs années du Passage du Commerce-Saint-André, l’un de ses chefs-d’œuvre monumentaux autour duquel s’articule la présente rétrospective.

Vie digne d’un roman

Avant de devenir ce peintre reclus dans son Grand…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Psychologues sous délégation, patients sous obligation

Les soins des psychologues psychothérapeutes ne sont remboursés par l’assurance de base que s’ils travaillent sous la délégation d’un psychiatre. Ils se sentent dévalorisés, relèvent l’obstacle que ce système engendre pour les patients et demandent une réforme à Alain Berset.