Le Gault & Millau rend son verdict

| jeu, 11. oct. 2018

Le Cheval Blanc, à Bulle, est le seul restaurant du Sud fribourgeois à voir sa note changer, dans la nouvelle édition du Gault & Millau Suisse, qui vient de paraître. La «table fort recommandable» d’André et Anne-Marie Thürler atteint les 14 points.

Stabilité donc pour les autres établissements. A noter toutefois deux disparitions, à la suite de changements de gestion: le Restaurant de La Tour, à Châtelsur-Montsalvens et Le Baron, à Charmey, ne figurent plus dans le guide.

Avec son 16, la Pinte des Mossettes reste le restaurant le mieux noté de la région. Le chef Romain Paillereau fait même «certainement partie des nouveaux talents qui forgent l’avenir de notre paysage gastronomique», selon le Gault & Millau.

Le Vignier (Avry-devant-Pont), Les Quatre saisons du Cailler (Charmey) et l’Hôtel de Ville de Vaulruz suivent avec 15 points. A Bulle, L’Ecu conserve son 14, alors que le Restaurant Nova de l’Hôtel de l’Etoile, à Charmey est à 13 et L’Unique, à La Roche, à 12.

Au niveau cantonal, deux restaurants font leur entrée: à Corminboeuf, Lusine récolte un 13. Bruno Delamare y «marie avec bonheur les bases classiques acquises dans de grandes maisons et les recherches d’une carrière passée entre Londres et l’Orient». Quant au Gasthof Zum Roten Kreuz, à Chevrilles, il entre avec 14: «Super découverte en Singine!» s’exclame le Gault & Millau, séduit par la cuisine d’Anne-Raymonde Corpataux et Xavier Briand, anciens de chez Wenger, au Noirmont.

Les Trois Tours, à Bourguillon demeurent le seul restaurant fribourgeois à obtenir 18: la cuisine d’Alain Bächler «n’a pas pris une ride, prolongeant une recherche constante des goûts et des textures». Nouveau venu à 16, La Cène y rejoint l’Hôtel de Ville et Le Sauvage, ainsi que le Käserei, à Morat.

A signaler enfin que les très hype Ben & Léo, au Café de la Fonderie, montent d’un cran, à 14: derrière le «côté bobo» de ce «haut lieu de branchitude», les experts du guide y ont trouvé «beaucoup de savoir-faire et de précision». EB

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Psychologues sous délégation, patients sous obligation

Les soins des psychologues psychothérapeutes ne sont remboursés par l’assurance de base que s’ils travaillent sous la délégation d’un psychiatre. Ils se sentent dévalorisés, relèvent l’obstacle que ce système engendre pour les patients et demandent une réforme à Alain Berset.