Penser aux défunts

mar, 30. oct. 2018

Faut-il se priver du bonheur du Requiem de Mozart, ce chant d’espérance bouleversant, au motif que l’œuvre, la dernière que le génial Salzbourgeois ait écrite – et encore, qu’en partie – est devenue un tube classique mondial? Bien sûr que non. Après Neuchâtel, Le Locle et Cernier, le Requiem en ré mineur de Mozart envoûtera l’église Saint-Joseph de La Tour-de-Trême, ce vendredi 2 novembre, jour de commémoration des défunts.

On le doit à l’association de la Cécilienne de La Tour-de-Trême avec le chœur d’opéra neuchâtelois Lyrica, deux formations dirigées par le Fribourgeois Pierre-Fabien Roubaty, également fondateur du chœur Arsis. Il s’est attaché les talents de la soprano italo-suisse Laurence Guillod, habituée du répertoire religieux, qui chantera aux côtés d’Annina Haug, mezzo-soprano…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Cinq générations, 90 ans, et toujours une belle joie de vivre

Entourée de sa nombreuse famille et accompagnée de ses deux arrière-arrière-petits-enfants, Vérène Repond a fêté ses 90 ans dimanche, aux Colombettes. Rencontre.

SOPHIE ROULIN

Quand son fils Jean-Bernard, un peu ému, n’arrive pas à défaire le nœud du cadeau qu’il lui offre, elle lui tend un couteau suisse, tout droit sorti de sa poche. C’est que Vérène Repond a le sens pratique. Et ce n’est pas la ...