S’assurer d’avoir assez d’eau potable

sam, 13. oct. 2018

GRAND CONSEIL. Dans un récent postulat paraphé par douze cosignataires, Antoinette Badoud (plr, Le Pâquier) et Markus Bapst (pdc, Guin) s’inquiètent des conséquences du changement climatique sur l’approvisionnement en eau potable à long terme. Surtout que le développement des communes nécessite des ressources suffisantes pour alimenter les zones constructibles figurant dans les PAL. Or, constatent les postulants, nombre de communes n’ont pas tenu assez compte de cette nouvelle donne pour évaluer leurs besoins en eau. Après les dernières sécheresses à répétition, certaines se trouveraient même déjà dans une «situation critique», affirment-ils. Sans compter que diverses zones «S» de protection des eaux souterraines d’intérêt public ne sont toujours pas légalisées.

Dès lors, ils demandent…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un Super Puma en gare de Bulle

Samedi, le trafic ferroviaire a été perturbé en gare de Bulle. «Nous avons engagé un Super Puma pour transporter les mats du futur faisceau de voies dans la zone de Planchy», explique Stéphane Berney, porte-parole de TPF.