«La hausse d’impôts n’est pas l’unique faute des remontées»

sam, 17. nov. 2018

A deux jours du vote crucial à Val-de-Charmey, parole au directeur des remontées mécaniques, qui a annoncé sa démission.

Sébastien Jacquat fait le point sur la situation et se dit prêt pour l’ouverture de la saison.

Sollicitée par des habitants, la préfecture demande la récusation des citoyens membres de la société, y compris le vice-syndic Etienne Genoud, président du conseil d’administration.

CHRISTOPHE DUTOIT

Lundi soir, l’assemblée communale de Val-de-Charmey se prononcera sur une hausse d’impôts (notre édition du 10 novembre). En cas de refus des citoyens, l’aide de 600 000 francs prévue au budget ne serait pas accordée aux remontées mécaniques, provoquant du même coup le dépôt de bilan de la télécabine. En marge de ce vote, La Gruyère a sollicité un entretien avec le directeur de…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Bûcheron, un métier des plus dangereux

En ce début d’année, deux drames rappellent que le bûcheronnage reste une activité risquée, quelles que soient les précautions prises. Les chiffres de la Suva sont éloquents: 1700 accidents chaque année dans les exploitations forestières et près de la moitié des apprentis victimes d’accidents.