«Le système de milice profite à ceux qui peuvent se le payer»

jeu, 13. déc. 2018

Les Bullois seront appelés aux urnes en mai pour se prononcer sur la professionnalisation de leur Conseil communal. Gilbert Casasus, politologue et professeur à l’Université de Fribourg, donne son éclairage sur cette problématique. Selon lui, la professionnalisation est indissociable de la responsabilisation et d’un cahier des charges éthique.

SOPHIE ROULIN

Un exécutif à cinq membres plutôt qu’à neuf? La question sera posée le 19 mai prochain aux citoyens bullois (La Gruyère du 1er décembre). Si ce changement, accepté par le Conseil général en octobre, est adopté, les édiles bullois deviendraient professionnels. Politologue et responsable du master en études européennes auprès de la Faculté des lettres de l’Université de Fribourg, le professeur Gilbert Casasus donne sa lecture d’un tel…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Bûcheron, un métier des plus dangereux

En ce début d’année, deux drames rappellent que le bûcheronnage reste une activité risquée, quelles que soient les précautions prises. Les chiffres de la Suva sont éloquents: 1700 accidents chaque année dans les exploitations forestières et près de la moitié des apprentis victimes d’accidents.