Moore, le tragique facétieux

jeu, 31. Jan. 2019

En une quarantaine d’années, Alan Moore – père de Watchmen – a révolutionné le 9e art et multiplié les expérimentations. Une vie et une œuvre à l’image de ses coups de gueule: tonitruants!

ROMAIN MEYER

Incompris, ingérable, excentrique, reclus, magnétique, génie à l’ego démesuré… Les qualificatifs semblent infinis quand il s’agit de décrire Alan Moore. Imposant par sa stature, avec ses cheveux longs et ondoyants, sa barbe touffue, il l’est aussi par sa carrière et son apport inestimable à la reconnaissance de la bande dessinée dans les pays anglo-saxons: Watchmen, V pour Vendetta, From Hell, Top 10 ou encore Providence… Il a reçu tous les prix possibles et imaginables, dont neuf fois l’Eisner du meilleur scénariste!

Moore semble insatiable et doué en tout (certains critiques comparent…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses