Le terrain synthétique, davantage pratique que rentable

sam, 16. fév. 2019

Plusieurs terrains synthétiques ont vu le jour ces deux dernières années dans le canton pour permettre aux clubs de football de s’entraîner toute l’année.

Ces surfaces artificielles possèdent des atouts par rapport à une pelouse naturelle. Mais coûtent environ trois fois plus cher.

Décryptage de la situation dans le Sud fribourgeois.

MAXIME SCHWEIZER

Les terrains de football synthétiques fleurissent dans le canton: Villars-sur-Glâne, Guin, au Guintzet, Gletterens, Attalens, Bulle et bientôt Siviriez. Sans oublier les vétustes, mais toujours très utilisées, installations de Saint-Léonard. Même s’il est possible de dégager un bénéfice annuel grâce à sa location, une surface artificielle coûte environ trois fois plus cher qu’une pelouse naturelle. A court terme comme à long terme.
Tour…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Mais c’est quoi le problème avec la piscine de Bulle?

En juillet, la ville de Bulle annonçait qu’elle reportait d’une année les travaux de rénovation de sa piscine extérieure. En cause: une procédure retardée par huit oppositions. Le bruit que pourraient produire la piscine et ses nouvelles infrastructures préoccupe.