L'UDC présente une liste de sept candidats

| ven, 22. fév. 2019
Les sept candidats de l’UDC (de gauche à droite): Emanuel Waeber-Vonlanthen, Emmanuel Kilchenmann, Pierre-André Page, Flavio Bortoluzzi, Jean-François Rime, Roland Mesot et Jean-Daniel Chardonnens (photo: Antoine Vullioud)

La campagne de l’UDC est lancée. Jeudi à Rosé, les 125 délégués ont acclamé les sept candidats de la liste pour le Conseil national. L’objectif affiché est clair: conserver les deux sièges acquis et consolider son statut de premier parti du canton – l’UDC avait recueilli 24,3% des voix en 2015.

Le Bullois Jean-François Rime, qui brigue un cinquième mandat, estime que la conquête d’un troisième siège est envisageable. «Nous pouvons profiter des dissensions et des faiblesses d’un autre parti, que je ne nommerais pas.»
Autre candidat à sa propre succession: Pierre-André Page. Le Glânois a insisté sur sa complémentarité avec Jean-François Rime, avec qui il œuvre «main dans la main», et sur l’importance de ne pas changer d’équipe pour continuer le travail entamé.
La liste, où sont représentés les sept districts, compte trois députés: le Châtelois Roland Mesot, le Singinois Emanuel Waeber-Vonlanthen et le Broyard Jean-Daniel Chardonnens. Elle est complétée par le conseiller général de la ville de Fribourg Emmanuel Kilchenmann et le Lacois Flavio Bortoluzzi.
En ce qui concerne l’élection au Conseil des Etats, le candidat UDC sera annoncé le 15 mai, lors d’une assemblée statutaire en Glâne.

 

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Les Fribourgeois gagnent la Gordon Bennett

Nicolas Tièche et Laurent Sciboz ont remporté la Gordon Bennett! Parti de Montbéliard, en France, le duo fribourgeois s'est posé mardi dans le delta du Danube en Roumanie après avoir parcouru 1774 km durant 82 h. Le deuxième équipage helvétique s'est classé deuxième, devant les Français.