Au cœur du Salon de l’auto, ce «sanctuaire de l’absurde»

jeu, 07. mar. 2019

Joséphine de Weck

AMBASSADRICE DE LA MARQUE
L’Age d’Homme, 88 pages

Comédienne, metteure en scène (en particulier pour sa compagnie Opus 89), Joséphine de Weck fait ses débuts de romancière avec Ambassadrice de la marque. Un projet qui lui a permis de décrocher une Bourse d’encouragement à la création littéraire de l’Etat de Fribourg, en 2017. La narratrice, Marie, travaille comme hôtesse au Salon de l’auto de Genève, ce «sanctuaire de l’absurde». Elle raconte l’entretien d’embauche – le premier de sa vie – puis la formation intensive qui «nous apprend à manipuler le visiteur et lui faire croire que nous sommes là pour l’aider», ses nouveaux collègues et le Salon proprement dit, avec sa galerie de personnages tour à tour insupportables et attachants.

Joséphine de Weck observe ce petit…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Mais c’est quoi le problème avec la piscine de Bulle?

En juillet, la ville de Bulle annonçait qu’elle reportait d’une année les travaux de rénovation de sa piscine extérieure. En cause: une procédure retardée par huit oppositions. Le bruit que pourraient produire la piscine et ses nouvelles infrastructures préoccupe.