Le technicien et son supérieur reconnus coupables après l'explosion de la fromagerie

ven, 01. mar. 2019

Le verdict du procès lié à l’explosion de la fromagerie de La Tzintre, à Charmey, est tombé vendredi. Le technicien à l’origine de la fuite de gaz et son supérieur hiérarchique de l’époque ont écopé de peines pécuniaires avec sursis bien plus élevées que ce qu’avait requis le procureur.

Le technicien qui avait laissé s’échapper du gaz en août 2012 dans le local de chauffage de la fromagerie a écopé d’une peine pécuniaire de 180 jours-amendes avec un sursis de deux ans. Sa faute avait provoqué un décès et de graves blessures à trois autres personnes travaillant à quelques mètres des lieux.

Son supérieur hiérarchique (38 ans) a été reconnu coupable d’homicide par négligence, lésions corporelles par négligence, incendie par négligence et explosion par négligence. Lors du procès, il avait notamment été accusé de n’avoir pas pris assez de temps pour conseiller son collaborateur au téléphone. Le procureur avait requis 60 jours-amendes assortis d’une amende de 1000 francs. La juge de police s’est montrée plus sévère: la peine pécuniaire prononcée est de 270 jours-amendes (230 francs) avec un sursis de deux ans et une amende de 3000 francs.

=>>> Article complet à lire dans l'édition de demain

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Succès sur toute la ligne pour le Giron des jeunesses de Siviriez

Grâce à une météo enchanteresse, le Giron des jeunesses glânoises s'achève, ce dimanche, sur un succès. «Le cortège de samedi a dû attirer entre 8000 et 10000 personnes, explique Arnaud Maillard, coprésident de l'organisation. J'ai rarement vu autant de monde, même lors des fêtes de musique.»