Figures ni saintes ni soumises

mar, 09. avr. 2019

PAR PRISKA RAUBER

L’impulsion vient d’Elisabeth Parmentier et de Lauriane Savoy, chercheuses de la Faculté de théologie de l’Université de Genève ainsi que de Pierrette Daviau, de l’Université d’Ottawa. Une vingtaine de théologiennes francophones, catholiques et protestantes, ont signé Une bible des femmes. Un ouvrage paru l’hiver passé, qui relit les textes bibliques à la lumière du féminisme, dans l’intention de sortir des interprétations partiales qui ont servi à instrumentaliser les femmes. Invitée par l’Association du retable du Père Josef Tschugmell (voir encadré), Elisabeth Parmentier présentera l’ouvrage jeudi soir à Broc.

Elisabeth Parmentier, comment fait-on pour relire de façon féministe des textes qui légitiment la soumission des femmes?

En restaurant le texte dans son…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Mais c’est quoi le problème avec la piscine de Bulle?

En juillet, la ville de Bulle annonçait qu’elle reportait d’une année les travaux de rénovation de sa piscine extérieure. En cause: une procédure retardée par huit oppositions. Le bruit que pourraient produire la piscine et ses nouvelles infrastructures préoccupe.