Du changement, maintenant

sam, 18. mai. 2019

Dans le cadre de l’affaire Clos Fleuri, le président de la FOPIS réagit aux propos tenus récemment par la conseillère nationale socialiste Ursula Schneider Schüttel, présidente de l’INFRI.

La situation de Clos Fleuri nous préoccupe depuis plusieurs années et, malgré notre action, la situation ne fait qu’empirer (voir La Gruyère du 7 et du 11 mai). Nous avons donc été très étonnés de découvrir dans la presse la prise de position très tranchée d’Ursula Schneider Schüttel, présidente de l’Association fribourgeoise des institutions spécialisées (INFRI).

Nous avons certainement été mal compris dans notre conférence de presse du 6 mai. Non, nous ne soupçonnons pas les institutions membres d’INFRI d’être nombreuses à souffrir de dysfonctionnement. Nous interrogeons en revanche les mécanismes de…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Un physicien gruérien à l’Université d’Oxford

Le Tourain Ludovic Scyboz est entré à la prestigieuse Université d’Oxford. Le physicien de 26 ans y effectuera au moins deux ans de post-doctorat et travaillera avec les meilleurs du domaine. Retour sur un parcours pas comme les autres.

ISAAC GENOUD

Si Ludovic Scyboz a toujours su rester discret, ses exploits sont, eux, restés gravés dans les annales du Collège du Sud, à Bulle. La Gruyère y avait d’ailleurs consacré un article, il y ...