La mélancolie d’un monde qui s’éteint

jeu, 02. mai. 2019

Ron Rash

UN SILENCE BRUTAL
Gallimard / La Noire, 272 pages

C’est l’Amérique des marges, des solitudes ravagées par la meth, mais aussi des amoureux de la nature et des rivières, d’un monde ancien qui s’éteint. Nous sommes dans les Appalaches, cette terre de Caroline du Sud que Ron Rash garde collée à ses semelles. Le magnifique écrivain d’Une terre d’ombre et de Par le vent pleuré y revient avec un nouveau roman noir, profondément mélancolique, peuplé de personnages cabossés par la vie, avec ce que cela comprend de traumatismes et de culpabilité. Comme Les, qui vit ses derniers jours de shérif, avant la retraite. Ou comme son amie Becky, gardienne du parc naturel, poétesse marquée par une succession de drames. Ou encore comme le vieux Gérald, qui ne comprend pas que le nouveau complexe…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Succès sur toute la ligne pour le Giron des jeunesses de Siviriez

Grâce à une météo enchanteresse, le Giron des jeunesses glânoises s'achève, ce dimanche, sur un succès. «Le cortège de samedi a dû attirer entre 8000 et 10000 personnes, explique Arnaud Maillard, coprésident de l'organisation. J'ai rarement vu autant de monde, même lors des fêtes de musique.»