Rebond

jeu, 23. mai. 2019

PAR PAUL GROSSRIEDER*

Un désintérêt populaire

D’ici au 26 mai, les électeurs de l’UE sont appelés à élire leur Parlement. L’échéance est importante pour la démocratie européenne, mais paradoxalement, ces élections ne passionnent que les militants anti-européens.

On explique souvent cette désaffection des urnes par le «déficit démocratique» des institutions européennes. Au-delà du slogan, comment expliquer ce désintérêt populaire? En partie, il vient de l’ambiguïté et de la complexité des structures de l’UE. La Commission en particulier est à la fois une sorte de gouvernement et une instance législative, ce qui dans les faits réduit le rôle du Parlement européen à une chambre d’enregistrement des propositions de la Commission. Quant à l’Exécutif, la seule instance légitime pour exercer ce…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Nestlé concocte une attraction géante pour son site de Broc

Depuis des mois, l’unité Chocolat de Nestlé planche sur un immense parc à thème qui prendrait place sur le site Cailler de Broc. «Des scénarios potentiels» rétorque la multinationale tout en affirmant que la production de chocolat n’est pas en péril, bien au contraire.