La réforme fiscale est acceptée

| dim, 30. juin. 2019
Photo prétexte

Les Fribourgeois ont accepté, ce dimanche 30 juin, la réforme cantonale de l’imposition des entreprises par 55,8% contre 44,2%. Les mesures transitoires pour les communes et paroisses ont logiquement aussi été approuvées à 65,83%. Le taux de participation s’est élevé à 26,2%.

Dans le détail, la réforme fiscale a passé la rampe à 59,13% en Gruyère. Mise à part Hauteville – égalité parfaite avec 47 suffrages de part et d’autre – toutes les communes ont dit Oui. C’est à Morlon que le Oui a été le plus important (68%).

La Veveyse dit également Oui à 56,74%. Seule La Verrerie s’y est opposée (Non à près de 51%). La Glâne a, elle aussi, accepté la réforme fiscale à 54,61% des voix. Seules les communes de Siviriez (Non à 52%), de Montet (55%) et de Billens-Hennens (53%) l’ont refusée.

Dans l’ensemble du canton, il n’y a qu’en Singine que la réforme fiscale a été rejetée.

Le bénéfice des entreprises fribourgeoises sera donc taxé à un taux effectif de 13,72% dès 2020 – le taux actuel était de 19,86%.

Pour mémoire, le référendum contre ce volet cantonal de la réforme fiscale avait été lancé fin janvier par Attac-Fribourg, rejoint par le SSP, SolidaritéS, les syndicats Unia, Syna et SEV-Fribourg, les Verts fribourgeois, les Jeunes socialistes, les jeunes POP et la section PS de Villars-sur-Glâne. GRU

>>> Analyses, réactions résultats complets de toutes les communes du Sud fribourgeois dans notre édition de mardi

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Jean-François Rime évincé du Parlement

L'UDC gruérien Jean-François Rime s'est fait dérober son siège au Conseil national par Gerhard Andrey qui fait une entrée historique pour les Verts. Autre fait marquant: la démocrate-chrétienn gruérienne Marie-France Roth Pasquier fait son entrée sous la coupole.