Tonnelier rafraîchi, mais pas transformé

sam, 15. juin. 2019

Les travaux de rénovation intérieure du café et hôtel Le Tonnelier, à la Grand-Rue à Bulle, ont été mis à l’enquête hier dans la Feuille officielle. Cela, pour la seconde fois en quelques mois. La première mise à l’enquête, intervenue au tournant de l’année, avait en effet dû être retirée. «Les exigences de plusieurs services de l’Etat, en matière de normes parasismiques et de défense incendie entre autres, étaient telles que le projet initial était devenu irréaliste», explique Georges Prost, l’un des propriétaires de cette institution bulloise, fermée depuis novembre 2017 en raison de la faillite de l’ancienne société exploitante. Pour mémoire, le café et l’hôtel avaient alors été rachetés par Olivier Perler, tenancier et copropriétaire avec Georges Prost du 43, et le cuisinier Carlos…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Cinq générations, 90 ans, et toujours une belle joie de vivre

Entourée de sa nombreuse famille et accompagnée de ses deux arrière-arrière-petits-enfants, Vérène Repond a fêté ses 90 ans dimanche, aux Colombettes. Rencontre.

SOPHIE ROULIN

Quand son fils Jean-Bernard, un peu ému, n’arrive pas à défaire le nœud du cadeau qu’il lui offre, elle lui tend un couteau suisse, tout droit sorti de sa poche. C’est que Vérène Repond a le sens pratique. Et ce n’est pas la ...