Un petit rien pour ceux qui ont faim

jeu, 13. juin. 2019

Il y a quelques années, Georgina Grangier, de Pringy, a fondé Un petit quelque chose de la Gruyère. Une association qui vient en aide aux personnes en difficulté financière en leur offrant de la nourriture et des habits. Une mauvaise passe que Georgina Grangier a elle-même vécue par le passé. Aujourd’hui, elle récolte les invendus consommables dans les magasins et reçoit des habits de seconde main. Elle fait parfois aussi appel à l’antenne locale de l’association St-Bernard du cœur - histoire sans faim. Tout cela, elle l’offre à quelque 150 personnes entre la Gruyère et Fribourg, en toute discrétion. Ses tantes Hedwige Grangier et Marie-Claude Schorderet la soutiennent en vendant des habits féminins de seconde main, de l’artisanat et des biscuits faits maison. Elles organisent deux…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Bûcheron, un métier des plus dangereux

En ce début d’année, deux drames rappellent que le bûcheronnage reste une activité risquée, quelles que soient les précautions prises. Les chiffres de la Suva sont éloquents: 1700 accidents chaque année dans les exploitations forestières et près de la moitié des apprentis victimes d’accidents.