Festycharme, entre blues et samba brésilienne

| dim, 14. jui. 2019

«Nous sommes hypercontents de cette nouvelle formule avec la nouvelle salle communale», se félicite Christine Repond, présidente de Festycharme, qui a comblé les Charmeysans ce week-end. Vendredi, le festival a fait salle comble avec Greg Zlap, l’harmoniciste de Johnny Hallyday,

accompagné par Jean-Pierre Bertrand, pianiste de boogie-woogie. «Nous avons même dû rajouter des chaises. Ce moment était magique.»

Si le blues fait partie de l’ADN du festival, Charmey s’est toutefois transformé en Rio sur la Jogne samedi. La place de l’école s’est transformée en plage de Copacabana le temps de démonstration de capoeira, tandis que le centre du village accueillait un défilé aux rythmes des percussions. «Des danseuses brésiliennes sont allées dans tous les bistrots partenaires», détaille Christine Repond, qui avoue que la météo estivale a, «pour une fois», été très favorable.

«Nous allons rentrer dans nos frais, explique la présidente. Et nous allons reconduire cette formule avec la salle communale, qui nous offre un plan B en cas de pluie.» Le festival continuera donc d’être en partie payant. «Aujourd’hui, ce n’est plus possible d’être entièrement gratuit. Il y a trop de festivals et pas assez de sponsors…»

Ajouter un commentaire

CAPTCHA
Cette question est pour tester si vous êtes un visiteur humain et pour éviter les soumissions automatisées spam.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chute mortelle au Vanil-Noir

Dimanche après-midi, un homme de 57 ans a chuté et perdu la vie lors d’une randonnée au Vanil-Noir, au-dessus de Grandvillard. C'est en cheminant sur le sentier escarpé en descendant du sommet que le malheureux a trébuché et dévalé la pente herbeuse pour terminer sa chute 300 mètres plus bas.