Gapany, un cap à franchir

A propos de la fête alpestre du Lac-Noir (La Gruyère du 25 juin).

La fête alpestre du Lac-Noir servait de premier test majeur de la saison pour les lutteurs fribourgeois. Et l’essai fut raté puisque aucune couronne n’est tombée dans l’escarcelle.
Considéré – à juste titre d’ailleurs – comme le chef de file romand actuel, Benjamin Gapany a lui aussi manqué le coche. Lors des confidences face à la journaliste de La Gruyère, l’agriculteur de Mar-sens n’est pas parvenu à contenir sa déception, arguant que deux «monstres» se placèrent sur son parcours. D’où l’interrogation qui alimente les discussions à son sujet. Certes, le leader fribourgeois a déjà glané deux titres cantonaux en 2019 (la Fribourgeoise et la Neuchâteloise), mais – il faut bien l’avouer – face à des adversaires romands. Cette double référence suffira-t-elle pour ambitionner la distinction en Suisse centrale en août prochain? Gapany – il en a conscience – doit franchir un cap pour coiffer la couronne
à Zoug.
Loin de nous l’idée de l’asperger de conseils, mais n’aurait-il pas intérêt à s’inspirer des méthodes de ses distingués devanciers du club, tels que Gaby Yerly (vainqueur
au Lac-Noir à 21 ans), Michel Rouiller, Rolf Wehren et Nicolas Guillet, ce quatuor totalisant 8 (!) couronnes fédérales. Enfin, pour trouver le chemin du succès à Zoug, Gapany doit impérativement miser sur son explosivité. Un argument qu’il tarde à utiliser cette saison.
Clovis Yerly, Fribourg

Catégorie: 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Bûcheron, un métier des plus dangereux

En ce début d’année, deux drames rappellent que le bûcheronnage reste une activité risquée, quelles que soient les précautions prises. Les chiffres de la Suva sont éloquents: 1700 accidents chaque année dans les exploitations forestières et près de la moitié des apprentis victimes d’accidents.