Désinvolture

sam, 17. aoû. 2019

PAR CLAUDE ZURCHER

DITES-MOI SI L’EXPRESSION EXACTE pour la Fête des vignerons ne serait pas plutôt «la comédie musicale des vignerons»? Broadway-sur-Léman ou Notre-Dame-des-Vignes, vous voyez le genre. D’autant que les personnages mythiques de la Fête ont été priés de pointer au chômage pour cette édition. Pas de déesse Cérès ni de Bacchus ou de Silène, pas de nudité non plus, comme celle des beaux jeunes gens qui avait émoustillé une spectatrice de l’édition de 1977, et qui, au retour de Vevey cet été, a confié à un ami que la Fête était devenue pudique, pour ne pas dire prude. Comme une comédie musicale à la mode, en somme.

LA FONDATION UBS POUR LA CULTURE a décidé de soutenir deux artistes fribourgeois. C’est ça, la vie d’artiste: s’il ne faut pas espérer avoir le beurre et l’argent…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Déficit en vue pour la Fête des vignerons

La Fête des vignerons devrait boucler ses comptes dans le rouge. «Nous avons perdu 1,6 million de francs en moyenne par représentation diurne», indique samedi François Margot dans une interview accordée ce samedi à 24 heures.