Pixels et caetera

sam, 10. aoû. 2019

LE GENRE HUMAIN. Il est probable que la division à l’origine de toute chose n’existe pas, en vérité, et que les distinctions que nous sommes si habiles à faire nous conduisent à une vision erronée de la vie. Pourquoi, par exemple, séparer les amoureux des chiens des amoureux des chats? Après tout, c’est de l’amour des animaux dont il s’agit. Et pourquoi différencier les amoureux des animaux des amoureux des hommes, jouer les uns contre les autres, surtout dans notre période troublée où des défenseurs de la cause animale s’en prennent aux abattoirs tandis qu’en Méditerranée, maintenant, sauver des vies humaines vaut pour crime. Celui qui appelle à nourrir chiens et chats en cet été caniculaire doit certainement avoir son semblable, quelque part, appelant, lui, à aider les migrants; les…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Déficit en vue pour la Fête des vignerons

La Fête des vignerons devrait boucler ses comptes dans le rouge. «Nous avons perdu 1,6 million de francs en moyenne par représentation diurne», indique samedi François Margot dans une interview accordée ce samedi à 24 heures.