Pixies, une formule toujours aussi magique

jeu, 19. sep. 2019

Pixies

BENEATH THE EYRIE

BMG

Les Pixies ont de la ressource. Vendredi, le groupe de Boston a sorti son troisième album depuis sa renaissance, Beneath the Eyrie. «Le meilleur depuis les années 1990…» s’égosillent certains critiques. «Un retour aux sources», clament d’autres. Oui, sans doute. Sous ses airs mi-bourrus mihautains, Charles Thompson (ou Black Francis quand il incarne les Pixies) est clairement l’un des plus fins songwriters vivants. Et il n’en a rien cure du brouhaha qui entoure son groupe. Qu’on dise du bien ou du mal, lui écrit depuis 1986 des chansons rugueuses sur des rythmes dansants (On graveyard hill). Un modèle patenté qui influencera jusqu’à Nirvana. En effet, la formule est toujours magique: une basse ultramélodique, mixée au premier plan; une batterie métronomique;…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Chelangat et Kimeli s'imposent à Bulle

Point de record pour la 44e Corrida bulloise, mais quelles courses élites! La photo-finish a couronné l'Ougandaise Sarah Chelangat, lauréate en 19'09. La favorite Helen Bekele a dû s'avouer vaincue sur la ligne d'arrivée des six kilomètres. Le Belge Isaac Kimeli s'impose chez les hommes en 22'55.