Des avantages considérables

jeu, 03. oct. 2019

Les fraisats issus de la rénovation des routes sont pour ainsi dire une «matière première» inépuisable, vu l’extension du réseau routier suisse. Un réseau qu’il faut bien sûr entretenir. Ce fraisat a longtemps inondé les aires de stockage des entreprises de construction et sa gestion est un vrai casse-tête, car les quantités sont gigantesques. Longtemps, on l’a donc entreposé dans des décharges spéciales, ce qui a un coût. Une pratique qui a poussé – et pousserait encore – certains à procéder à des enfouissements sauvages…

On exporte aussi ces fraisats, notamment vers les Pays-Bas qui les recyclent depuis longtemps, faute de gisements naturels de gravier sur leur territoire. Mais ce processus a lui aussi un coût. A Grandvillard, on recycle tant le gravier que le bitume de ces fraisats, à…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Cinq générations, 90 ans, et toujours une belle joie de vivre

Entourée de sa nombreuse famille et accompagnée de ses deux arrière-arrière-petits-enfants, Vérène Repond a fêté ses 90 ans dimanche, aux Colombettes. Rencontre.

SOPHIE ROULIN

Quand son fils Jean-Bernard, un peu ému, n’arrive pas à défaire le nœud du cadeau qu’il lui offre, elle lui tend un couteau suisse, tout droit sorti de sa poche. C’est que Vérène Repond a le sens pratique. Et ce n’est pas la ...