La mélancolie magnifiée

jeu, 10. oct. 2019

Alex Beaupain

PAS PLUS LE JOUR QUE LA NUIT

Polydor / Universal

Il n’a pas son pareil pour, du bout des doigts, esquisser des souvenirs (comme dans Ektachrome). Pour, de sa voix feutrée, évoquer la perte, les amours fissurées, dépeindre le monde comme il va (mal). L’excellent Alex Beaupain magnifie la mélancolie sans jamais appuyer le trait. Avec ce sixième album, l’auteur de chansons aussi essentielles que Je peux aimer pour deux ou Au départ, creuse ce sillon personnel, en accentuant encore les couleurs électro-pop qui contrastent avec la gravité.

Dans Un peu de ça, Alex Beaupain chante le temps et ses regrets: «J’aurais dû faire, j’aurais pu être, j’aurais, j’aurais, j’aurais…» C’est qu’il se retourne volontiers sur le passé pour interroger le présent et se demander comment nous en…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses