Pixels et caetera

sam, 12. oct. 2019

L’INFINI. Un ami, qui a effectué durant ces trois dernières semaines un tour de Bretagne à pied, sorte de pèlerinage d’une église à l’autre dédiée aux saints bretons (ils sont au nombre de sept) m’a envoyé par Whats-App cette photo prise à Quimper. Là-bas, les bouches d’égout sont flanquées d’un avertissement. Et cet avertissement, sans parler de son utilité, se révèle dans toute sa force évocatrice: «Ne rien jeter, ici commence la mer.» Eau de pluie, eaux usées, eau grise, eau noire, eau blanche, douce ou salée, double réseau collecteur, tout à l’égout… nous ne prêtons aucune attention au traitement des eaux, et le rivage? Désolés, mais c’est pour nous le commencement de la mer. Eh bien non. Faut-il dès lors crier à l’adresse du poète, seul là-bas sur son rocher, que le sentiment de…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Cinq générations, 90 ans, et toujours une belle joie de vivre

Entourée de sa nombreuse famille et accompagnée de ses deux arrière-arrière-petits-enfants, Vérène Repond a fêté ses 90 ans dimanche, aux Colombettes. Rencontre.

SOPHIE ROULIN

Quand son fils Jean-Bernard, un peu ému, n’arrive pas à défaire le nœud du cadeau qu’il lui offre, elle lui tend un couteau suisse, tout droit sorti de sa poche. C’est que Vérène Repond a le sens pratique. Et ce n’est pas la ...