Virer le coach, un électrochoc nécessaire et rarement gagnant

jeu, 10. oct. 2019

PAR QUENTIN DOUSSE

 Dans le sport moderne, c’est le destin de (presque) tous les entraîneurs. Licencié. Motif le plus souvent invoqué: résultats insuffisants. Une fin abrupte pour l’homme de banc, prié de vider son casier du jour au lendemain. Mark French l’a appris à ses dépens le week-end dernier. Incapable de faire évoluer ses joueurs, le Canadien a été remercié avec effet immédiat par Fribourg-Gottéron. Pour le club, se séparer d’un homme au contrat prolongé une année plus tôt équivaut à une solution de dernier recours, à la limite désespérée. «Attendre revenait juste à repousser l’échéance, regrette Yvan Haymoz. Dans notre situation, on devait provoquer une réaction émotionnelle, montrer un signal fort à tout le monde et également donner des responsabilités aux joueurs.»

En une…

L'article complet n'est disponible que pour les abonnés.

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Jean-François Rime évincé du Parlement

L'UDC gruérien Jean-François Rime s'est fait dérober son siège au Conseil national par Gerhard Andrey qui fait une entrée historique pour les Verts. Autre fait marquant: la démocrate-chrétienn gruérienne Marie-France Roth Pasquier fait son entrée sous la coupole.