Bertrand Pythoud

 

Editor mode: 
Basic mode
jeu, 14. sep. 2017

Bulle

Bertrand Pythoud s’est éteint samedi, entouré de l’amour des siens. Il était dans sa 77e année. Un dernier hommage lui a été rendu hier mercredi en l’église St-Pierre-aux-Liens, à Bulle. Bertrand Pythoud, descendant des Pythoud d’Albeuve, est né le 30 mai 1941, pendant la Mob. Son père Emile aimait raconter qu’il eut de grandes difficultés à obtenir un congé pour venir voir son épouse et son fils nouveau-né. Bertrand et ses sœurs Christiane et Janine furent les enfants choyés d’une famille unie et heureuse. Bertrand suivit sa scolarité à Fribourg et eut la chance de réaliser un apprentissage dans l’atelier de mécanique de son père. Il trouva ensuite un emploi de contrôleur-mécanicien auprès de l’usine Polytype. Sa collection de timbres, le jeu d’échecs et les voyages en croisière remplissaient ses temps libres. En 1976, Bertrand unit sa destinée à Monique Ruffieux, née à Lyon, mais dont la famille paternelle était originaire de Charmey. Le couple eut le bonheur de voir naître Laurence, aujourd’hui aide-soignante. En 1979, la famille s’installa à Genève, où Bertrand travailla pour Oerlikon-Bührle durant cinq ans. Retour ensuite dans la Gruyère natale de Bertrand qui est embauché par l’usine Liebherr, fraîchement installée. Passionné de nouveauté, Bertrand Pythoud s’intéressa activement aux ordinateurs et au matériel électronique dont il pensait avec clairvoyance qu’ils étaient une voie d’avenir qui envahirait bientôt le monde. Rattrapé par la maladie à 64 ans, il prit sa retraite avec un an d’anticipation. Son mal s’aggrava et, après une délicate opération réussie, il fit un séjour d’un an et demi au Foyer de Bouleyres, où il reçut de bons soins. Malgré son handicap, il restait d’un abord agréable, ayant conservé son esprit vif et sa curiosité pour l’actualité. A son épouse, à sa fille et à tous ceux que le départ de Bertrand Pythoud laisse dans la peine, La Gruyère témoigne sa sympathie. GRU

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Dans le sud du canton, quatre sites éoliens retenus par l’Etat…

Le canton a inscrit sept parcs éoliens, pouvant accueillir jusqu’à 66 mâts, dans son Plan directeur, actuellement en consultation. Ceux-ci ont été sélectionnés selon des critères sociaux, environnementaux et économiques. Les sites du Cousimbert/La Berra et de Semsales notamment passent à la trappe.