Cyprien Genoud

 

Editor mode: 
Basic mode
jeu, 14. déc. 2017

Châtel-St-Denis

Cyprien Genoud est décédé au home du Châtelet, le 3 décembre. Il vit le jour à Châtel-Saint-Denis le 8 septembre 1932, avec son frère jumeau Freddy. Sa scolarité effectuée dans son village natal, il entreprit un apprentissage d’ébéniste, à Bulle. Vint ensuite le temps de l’école de recrues, dont il avait plaisir à raconter des anecdotes. Il rejoignit aussi la troupe de théâtre locale. Il aimait déjà faire rire. Il épousa Jeannette Tâche en 1958. Ils ne se quittèrent plus et elle lui donna trois enfants: Isabelle, Pierre-Alain et Véronique. Arrivèrent ensuite six petits-enfants et deux arrière-petits-enfants. Cyprien se mit à son compte en 1961 et commença par restaurer des meubles anciens, puis à fabriquer des meubles sur mesure. Sa patience, sa dextérité et son amour du travail bien fait lui permirent de se distinguer aussi bien dans le domaine de la sculpture, de la marqueterie que de la peinture sur bois. C’était un amoureux de son métier, mais aussi des traditions. Il fut fier lorsqu’un client lui passa commande de la première armoire fribourgeoise. Il consacrait une grande partie de son temps libre à agrandir et à décorer la maison familiale et ses extérieurs. Il ne pouvait s’empêcher de rajouter des ornements. Sa famille se souviendra du sourire amusé qu’il affichait lorsque quelqu’un parlait de son travail comme de celui d’un artiste. Il haussait les épaules et s’empressait de minimiser son talent. La musique était sa bouffée d’oxygène, il joua du trombone à coulisse pendant soixante ans dans la fanfare de Châtel-St-Denis, mais également à Vevey et à la fanfare des aînés de Blonay. Il fut aussi un pilier de la Baveuse, guggenmusik locale. Partout, sa participation aux répétitions et aux prestations avoisinait les 100%. L’âge de la retraite venu, il continua à rejoindre son atelier tous les jours pour lire son journal et bricoler. Il cultivait son jardin potager et entretenait les extérieurs de sa maison avec l’aide de son épouse, qui n’était jamais bien loin. La maladie amena son grain de sable dans ce rouage bien huilé. Elle le priva progressivement de ses passions. Le départ prématuré de sa fille Isabelle eut raison de sa santé et il rejoignit le home du Châtelet bien malgré lui. Malgré l’attention de sa femme et de l’équipe soignante, il ne retrouva pas les plaisirs de la vie et la quitta dimanche dernier, serein et libéré.
Que tous ceux qui l’aimaient reçoivent ici nos sincères condoléances. GRU
 

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Action de luttte contre les nuisances sonores

SÉCURITÉ ROUTIÈRE. Dans la nuit de vendredi à samedi, la police cantonale a effectué une action de lutte contre les comportements générant de l’insécurité routière. Des contrôles ont été faits dans les alentours de Bulle et de Fribourg. Cette action a été mise sur pied à la suite de nombreuses doléances, notamment en raison des nuisances sonores dues à des modifications techniques non conforme...