Félix Morard

 

Editor mode: 
Basic mode
ven, 02. fév. 2018

Gumefens


Félix Morard s’est éteint le 26 janvier à la Villa St-François, à Villars-sur-Glâne, dans sa 65e année. Un dernier hommage lui a été rendu ce mardi, en l’église d’Avry-devant-Pont.
Félix est né le 24 août 1953 dans le foyer de Jeanne et Edouard Morard, à Gumefens. Il était le quatrième d’une fratrie de cinq enfants.
En 1974, il épousa Suzanne Allemann avec qui il eut le bonheur d’avoir deux enfants: Michaël et Grégorie. Par la suite, Lena, Killian, Eléa, Emmy et Kevin vinrent agrandir le cercle familial pour la plus grande joie de leur grand-papa.
Félix commença son parcours professionnel en travaillant à la ferme familiale. Il entreprit plus tard une formation de maçon. Un métier qu’il exercera au sein de l’entreprise Schouwey, à Corpataux, ainsi que chez Marcel Sottas, à Gumefens.
En 1978, Félix Morard eut la douleur de perdre sa maman, emportée par la maladie à l’âge de 53 ans. Il décida alors de revenir prêter main-forte à son papa. Il reprit l’exploitation en 1986. Quatre ans plus tard, son papa disparut à son tour subitement.
Félix s’adonnait avec plaisir aux travaux agricoles. Il aimait les animaux, de même que la conduite des tracteurs et la manipulation des machines. Il continua d’exercer avec enthousiasme son savoir-faire de maçon. Avec sa famille et ses amis, il bâtit plusieurs maisons et donna à sa ferme une nouvelle jeunesse.
Félix Morard participait à la vie associative et politique du village. Il fut ainsi conseiller communal pendant plus de dix ans. En tant qu’élu, il aimait le travail bien fait. Félix fut également membre des sapeurs-pompiers de Gumefens-Avry-devant-Pont-Le Bry pendant des années. Suivit l’amicale des pompiers, dont il appréciait les sorties. Parallèlement, il fut caissier au sein de la société de pêche de la Basse-Gruyère.
Passionné de football, Félix fut joueur du FC Gumefens durant vingt ans. Il resta toujours un fervent supporter du club, dont il a été également caissier.
Cultivant les liens d’amitié, Félix faisait partie des contemporains de 1952-1953. Avec ces derniers, il avait voyagé à Cuba, en République dominicaine ou encore au Mexique. Félix Morard aimait rencontrer du monde et prendre part aux manifestations locales. Il aimait les repas entre amis, les matches de foot à la télé et allait voir le HC Gottéron autant qu’il le pouvait.
A sa famille et à tous ceux que son départ laisse dans la peine, La Gruyè­re exprime sa sympathie. GRU

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses