Fernand Fragnière

 

Editor mode: 
Basic mode
ven, 20. oct. 2017

Vuadens

Fernand Fragnière s’en est allé paisiblement le 4 octobre, entouré de sa famille. Il avait 88 ans. Fernand est né à Grenilles le 1er février 1929, dans la famille d’Elisa et Hubert Fragnière. Aîné de quatre enfants, il vécut ensuite à Avry-devant-Pont où ses parents exploitèrent une laiterie, puis un domaine agricole. Il apprit le métier de boucher-charcutier. A la fin de son apprentissage, il fit quelques stages en Suisse alémanique. Il eut le grand chagrin de perdre sa maman alors qu’il avait 21 ans. En 1954, il épousa Anne-Marie Monney, de Châtel-Saint-Denis. Trois enfants sont nés de cette union. Ils s’installèrent à Bulle où ils exploitèrent une boucherie. En 1965, la famille s’installa à Vuadens. Dès lors, Fernand œuvra comme représentant en fourrage. Il avait un contact privilégié avec les agriculteurs en leur parlant en patois. Fernand avait une passion pour les chiens et il en fit l’élevage. Il avait à cœur de présenter de beaux sujets lors d’expositions nationales et internationales avec la satisfaction de remporter plusieurs distinctions que ce soit avec des boxers ou avec des goldens retrievers. A sa retraite, le jardinage prit une place importante. Son grand plaisir fut la naissance de ses petits-enfants et surtout de ses arrière-petits-enfants qu’il chérissait.
Depuis quelques années, sa santé déclinait. Fernand dut restreindre ses activités. Après un séjour d’un mois à l’hôpital, il rejoignit l’EMS de Charmey avant de retourner à l’hôpital où il s’est éteint. A sa famille et à tous ceux qui pleurent la disparition de Fernand Fragnière, La Gruyère dit sa sympathie émue. GRU

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses