François Genoud

 

Editor mode: 
Basic mode
jeu, 16. nov. 2017

Attalens

François Genoud s’en est allé paisiblement le 29 octobre, entouré de sa famille. Il était dans sa 89e année. Un dernier hommage lui a été rendu le 2 novembre. François est né le 16 mai 1929 à Tatroz dans la famille de Joseph et Jeanne Genoud, agriculteurs. Il était l’aîné de cinq enfants, quatre garçons et une fille. Il a suivi l’école primaire à Tatroz, puis l’école régionale à Attalens et il a fait une année à l’Ecole fribourgeoise de laiterie à Grangeneuve. Ensuite, durant deux ans, il a été engagé par un commerce d’alimentation et de produits laitiers à Lausanne où il a livré le lait, chaque matin dès 5 h. En 1953, son oncle Auguste ayant remis son entreprise à trois de ses neveux, il a demandé à François d’en prendre la direction. Pendant quarante ans, sous le nom de Genoud et Cottet, il a participé à la construction de murs de vignes, de chalets, d’immeubles, de rénovations et du Châtelet en 1969-1970. En 1993, il a remis son entreprise à Coquoz Constructions, à Bossonnens. En avril 1957, il épousa Marie-Thérèse Cottet, de La Fin. En 1977, il eut le grand bonheur d’accueillir deux petites filles coréennes, de les chérir et surtout de leur assurer une bonne formation. Il était engagé dans la vie politique et sociale d’Attalens. De 1982 à 1990, il siégea au Conseil communal sous la bannière PAI-UDC. Il fit partie de différentes sociétés dont la SDA (membre fondateur et président), la société coopérative, celle de la Cité ainsi que du GCAA. A sa retraite, bien qu’atteint dans sa santé depuis 1987, François a privilégié son amour de la terre et de la nature (jardinage, fleurs, élevage de moutons). Il s’intéressait également à l’actualité et suivait un peu tous les sports à la télévision. En ce qui concerne sa santé, François a toujours fait face aux nombreuses épreuves avec une volonté admirable et un courage exemplaire, sans jamais se plaindre. Grâce au soutien de son épouse, il a pu exaucer son souhait et pousser son dernier souffle à la maison. A tous ceux qui pleurent son départ, nous disons notre sympathie émue. GRU

Annonces Emploi

Annonces Événements

Annonces Immobilier

Annonces diverses

Trending

1

Dans le sud du canton, quatre sites éoliens retenus par l’Etat…

Le canton a inscrit sept parcs éoliens, pouvant accueillir jusqu’à 66 mâts, dans son Plan directeur, actuellement en consultation. Ceux-ci ont été sélectionnés selon des critères sociaux, environnementaux et économiques. Les sites du Cousimbert/La Berra et de Semsales notamment passent à la trappe.